PAU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PAU

Message  stephan le Ven 23 Nov - 23:18

Article sud-ouest
UNIVERSITÉ. --Suite au référé de la PEEP et d'étudiants, le tribunal administratif donne raison aux anti-blocage. Le président Uhaldeborde veut temporiser

Le blocage jugé illégal:Xavier Sota et Arnauld Bernard

La nouvelle est tombée en fin d'après-midi. Le tribunal administratif a accédé à la requête de l'association de parents d'élèves PEEP et d'une poignée d'étudiants qui demandaient, par voie légale, la suspension du blocage de l'université. Voilà près de deux semaines que le campus palois est le théâtre de manifestations et d'un blocage (dans les unités de formation et de recherche de droit et de lettres). Les étudiants manifestent ainsi leur opposition à la loi d'autonomie sur les universités, dite loi Pécresse.
Une victoire, sur le terrain du droit, pour les tenants de la reprise des cours, qui s'étaient présentés mercredi au tribunal administratif avec, en poche, une pétition paraphée par quelque 200 étudiants. Maître Bordenave, qui les représentait, avait demandé au tribunal d'enjoindre au président de l'université de Pau et des Pays de l'Adour de libérer les lieux. Et, pour ce faire, de saisir les forces de l'ordre et d'en tirer les sanctions disciplinaires nécessaires.
Or, le jugement du tribunal administratif n'a pas accédé à l'ensemble des requêtes. En effet, l'astreinte a été fixée à 100 euros par jour, à compter du troisième jour après la notification du jugement. Ce qui devrait mener jusqu'à lundi 26 novembre, date de la prochaine assemblée générale des étudiants. Les requérants demandaient quant à eux une astreinte de 1 000 euros. Le jugement précise par ailleurs que le président de l'université dispose « de tous les moyens utiles » pour faire lever le blocage. Et pas nécessairement du recours aux forces de l'ordre comme cela était exigé.
À ce jugement s'ajoutait la tenue, hier après-midi, d'un conseil d'administration de l'université de Pau. Son déroulement a été interrompu pendant deux heures par un groupe d'étudiants bloqueurs.

Pas d'évacuation de force. Jean-Michel Uhaldeborde, le président de l'UPPA, a décidé d'accepter leur présence. Mais les grévistes ont décliné l'invitation d'y assister. Leur but était bien d'obtenir l'annulation du conseil. À l'issue de celui-ci, le président se voulait conciliant : « Notre préoccupation première, c'est d'assurer les enseignements. Nous avons pris acte de la décision du tribunal administratif, mais nous ne voulons pas d'une situation instable. Dans l'établissement, la tonalité générale n'est pas aux évacuations. Nous n'envisageons pas de faire appel aux forces de l'ordre, sauf en cas d'affrontement sur le campus. » Jean-Michel Uhaldeborde a également souligné qu'il reconnaissait la légitimité des assemblées étudiantes, et qu'aucune décision ne serait prise avant de connaître le résultat de celle qui doit se dérouler lundi, à 13 heures. « Je souhaite que le plus grand nombre d'étudiants participe au vote de lundi. J'ai noté ces derniers jours qu'il existait de nombreuses divergences, au sein même des étudiants bloqueurs. Il faut que nous trouvions une trajectoire de sortie qui soit favorable à tous les étudiants. »

PEEP « pas légitime ». Du côté des bloqueurs, la décision du tribunal administratif n'a pas vraiment été une surprise. « C'est un petit peu la même chose que pour le blocage lors du CPE? », remarquait l'un d'entre eux. La surprise venait plutôt de l'action menée par la PEEP. « Je me demande quelle est la légitimité de cette association, accompagnée par quelques élèves, pour demander la suspension d'un blocage voté en assemblée étudiante. Le président de l'université a confirmé que nos assemblées étaient légitimes, donc nous sommes nous aussi dans une position d'attente. »
Rien ne devrait bouger avant le début de la semaine prochaine. Ce sera, une fois de plus, le vote des étudiants qui décidera de la poursuite ou non de l'occupation. Le président de l'université a néanmoins précisé qu'en cas de reconduite du blocage, il sera alors nécessaire de prendre « d'autres dispositions ».

stephan

Messages : 19
Date d'inscription : 19/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum